Vous êtes ici : Accueil > Finance

AFR Financement

Une bonne idée de création d’entreprise ne suffit généralement pas ; car il est souvent nécessaire d’obtenir un financement pour démarrer. Quelles sont les pistes à suivre ?

L’apport personnel ou l’aide des proches :

Il est rare, quand on souhaite créer son entreprise de n’en parler à personne. Les structures d’accompagnement à la création ont coutume de dire qu’un entrepreneur ne doit pas être seul pour réussir. Pourtant, si parler est un bon point, cela ne suffit pas pour démarrer une activité.

Si l’idée du projet n’est pas récente, le futur créateur a peut-être pu mettre un peu d’argent de côté pour démarrer. Certaines activités n’ont pas besoin de sommes exorbitantes pour fonctionner, au moins, au début.

Il peut aussi solliciter l’aide de ses proches ; ce que l’on appelle le Love Money. Mais sera-ce un don ou un prêt familial ? Dans le deuxième cas, le futur créateur a la pression psychologique de pouvoir rembourser sa famille ou ses amis. Mais ces aides sont souvent proposées sans intérêt, ce qui est un plus.

Le prêt bancaire ou le prêt personnel pour financer votre création d’entreprise :

Si le futur chef d’entreprise a réussi à épargner un peu ; il s’est constitué un apport qui peut contribuer à rassurer une banque s’il veut solliciter un prêt bancaire. Malheureusement, la banque ne va pas se contenter d’un vague projet et de beaucoup d’enthousiasme. Il est impératif de montrer que la future entreprise va générer rapidement des bénéfices et donc permettre le remboursement du prêt qui va être alloué.

Pour cela, le futur créateur aura préparé en amont son rendez-vous avec une étude de marché démontrant la plus-value de son arrivée sur le marché, par rapport à la concurrence déjà établie. Ses propos devront être étayés par un plan de financement avec un prévisionnel sur au moins deux ans. Il doit être en mesure de répondre à toutes les questions que lui posera le conseiller.

S’il ne veut pas passer par une banque, le futur créateur a toujours une autre solution : passer par un crédit personnel. Rien ne lui sera demandé quant à son projet de création. Par contre ; comme pour la banque ; il lui faudra montrer qu’il va être en mesure de rembourser. Auquel cas, l’organisme de crédit voudra avoir toutes les informations sur sa situation financière.

Savoir se faire aider pour le financement de son entreprise :

Votre projet, vous y croyez. Mais il faut bien comprendre qu’une banque ou une société de crédit est une entité financière. Son but est de prêter de l’argent contre un certain taux d’intérêts. L’une comme l’autre ne prendront aucun risque, si elles allouent une somme.

Si vous voulez augmenter vos chances, vous devriez prendre conseil auprès d’un courtier. Comme il s’agit d’un professionnel financier, il pourra ; au regard des documents que vous allez lui présenter ; vérifier la solidité de votre projet. Il en a l’habitude. Si tous les signaux sont au vert, quant au remboursement, il peut vous aider à préparer l’entrevue avec le banquier, si vous avez opté pour cette solution ou vous aider à choisir entre les deux options.

Visiter le site https://afrfinancement.fr/

Haut de page